Partagez | 
 

 LIBRE ≡ NO LUCK

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Administratrice en folie

≡ à détroit depuis : 10/11/2016
≡ coups donnés : 121

≡ crédit : EDEN MEMORIES.

MessageSujet: LIBRE ≡ NO LUCK   Jeu 16 Mar - 15:22

no luck
Sujet libre, 2/2

Un ascenseur, rien de plus simple que ça. Une lumière crue, une musique agaçante et une petite sonnerie à chaque étage passé, rien de plus simple que ça. Sauf que l'ascenseur s'arrête brusquement. Un petit tremblement parcourt la cage métallique. La lumière et la musique sont toujours présentes, mais l'ascenseur ne redémarre pas.
Les minutes passent, mais il est toujours coincé entre le quatrième et le cinquième étage de cet hôpital. Soudainement, coupure de courant, plus de musique, plus de lumière, rien. Les portes refusent de s'ouvrir, le bouton d'urgence ne fonctionne pas non plus.

Que faire ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Administratrice en folie

≡ à détroit depuis : 30/03/2017
≡ coups donnés : 334

≡ crédit : angie

MessageSujet: Re: LIBRE ≡ NO LUCK   Jeu 30 Mar - 16:44

I
l paraît que y'en  qui ont que ça à faire de se promener de chambre en chambre. Ils font semblant d'être triste et promettent de faire de leur mieux pour aider les gens. Y'en a qui les appellent les médecins, moi, ce mot il me fait bien trop rire. Je sais pas pourquoi ça me fait rire, sans déconner. Pas de vraie raison, j'ai rien contre eux, ils ont l'air brave. C'est le mot. Mé. De. Cin. Hahaha. Comme ça sonne, comme ça rebondit sur les murs, je sais pas, c'est drôle. J'étais presque triste de devoir les voler.

Oui oui, je sais, voler c'est pas bien. Ça devrait être interdit par la loi de voler. J'aime pas ça. Mais j'avais besoin d'un produit spécifique pour tester un truc super méga secret de la mort qui tue du coup j'avais du voler. Pour me donner bonne conscience j'étais allée faire des grimaces aux nouveaux nés à travers la vitre. Puis c'était l'heure de rentrer. Car franchement, voler c'était pas bien mais ça m'avait occupée. Et je m'ennuyais déjà. J'avais vite envie de montrer à Cole ma trouvaille, il allait sûrement me féliciter et je m'en réjouissais d'avance. J'aime bien quand on me dit que c'est bien ce que je fais. Ça me donne l'impression d'être la reine d’Angleterre en mission humanitaire, je vous jure. Je vais sauver des bébés pandas aujourd'hui.

Du coup, oui, comme d'hab, je souris toute seule. Mais je suis pas vraiment toute seule, je souris à mon reflet dans la cabine d'ascenseur. Jusqu'à qu'il décide de ne plus marcher. Je sursaute. Ça manquait de musique de toute façon, comme ça quand ils répareront ils pourront la rajouter.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: LIBRE ≡ NO LUCK   Ven 7 Avr - 22:28

C'est un jour comme un autre, pour toi, Stella. T'es là pour rendre visites à de vieilles personnes qui n'ont personne. Tu fais ça souvent, surtout depuis que Détroit est ... comme ça. T'essaies d'apporter un peu de chaleur dans cette ville où un blizzard de violence règne. T'aimes pas voir ta ville comme ça, l'ancienne Détroit te manque. Tu te souviens encore lorsque tu pouvais jouer devant ta maison sans rien craindre de rien, ni personne. Aujourd'hui, on ose à peine envoyer les gosses seuls à l'école. Aujourd'hui, se promener la nuit, c'est presque une demande pour se faire frapper. Il n'y a plus rien qui va dans cette ville, mais t'es là, Stella, rayonnante ou du moins, t'essaies de l'être. Tu ne perds pas espoir, c'est pour ça que t'es là, dans l'ascenseur de l'hôpital, aujourd'hui, pour partager ton espoir.

Tu n'es pas seule, une jeune femme qui doit plus ou moins avoir mon âge sourit à son reflet. Elle a l'air heureuse, tu ne peux pas t'empêcher de sourire à ton tour. T'es contente que certaines personnes à Détroit gardent le sourire peu importe ce qu'ils se passent en ville, en ces tristes moments. Tu allais la saluer, cette fille, mais il a fallu que l'ascenseur s'arrête d'un coup. Tu lâches un petit cri. Tu ne t'y attendais pas à ce qu'il s'arrête d'un coup net. Tu appuies sur le bouton du deuxième étage. Rien ne se passe. Tu appuies encore une fois. Toujours rien. Tu essaies approximativement tous les boutons, surtout celui d'urgence, mais rien ne semble fonctionner. Un petit bruit et les lumières s'éteignent. « Oh non ... » Tu déglutis. Pas de panique, Stella, pas de panique. Tu ne peux t'empêcher de reculer pour te coller à la paroi de la boite métallique. « Je-j- J'espère qu'on va vite réparer ça. » Tu lâches un petit rire nerveux. T'es contente de ne pas être seule, mais ça te rend nerveuse cette situation, plongée dans le noir, en plus. T'es tellement pas rassurée, Stella.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administratrice en folie

≡ à détroit depuis : 30/03/2017
≡ coups donnés : 334

≡ crédit : angie

MessageSujet: Re: LIBRE ≡ NO LUCK   Sam 8 Avr - 13:57

P
ar réflexe, je tatais le contenu de mon sac. Je veux dire, c'est pas que j'ai pas confiance envers les autres gens mais on sait jamais. Cole il m'a dit de me méfier des gens, que des fois ils veulent être méchant. Je sais qu'il exagère un peu mais bon, imagine l'autre nana elle me volait mon produit, j'aurais été dans le caca. J'aurais tout fait ça pour rien et ça aurait été très embêtant. J'aime pas perdre mon temps. J'aime bien faire des choses utiles pendant mon temps libre, comme manger. Ou faire de la pâte à sel. Faudrait inventer la pâte à sucre comme ça on peut manger en même temps que faire des sculptures. Tu pourrais la peindre et la mettre sur le transporteur d'objet pour tes parents. C'est marrant cette idée de mettre dans chaque ville un transporteur d'objet pour les gens qui sont sur les étoiles. Des cimetières je crois le nom.

Mais revenons à nos moutons, enfin à notre ascenseur pour être exacte. Donc, je n'étais pas seule ici vu que y'avait une femme qui avait crié. Enfin, je veux pas faire de stigmate, y'a certains hommes qui font aussi des cris aigus. Imaginez je dis que c'est une fille et en fait c'est un gars, vous vous rendez compte comment c'est pas gentil ? Ouais. Donc, une personne de sexe indéterminé. « Je-j- J'espère qu'on va vite réparer ça. » Bon. C'est une fille.

Et vous savez quoi ? On est dans le noir hein ? Ca va être drôle. Je me faufile discrètement vers elle et discerne son visage à travers les lumières des touches des étages. Je lui bondis dessus. « BOUH ! »  J'éclate de rire et recule. « Salut ! Moi c'est Ade. Je suis sûre qu'ils vont venir, t'inquiètes. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: LIBRE ≡ NO LUCK   Sam 8 Avr - 21:11

Collée à une des parois de l'ascenseur, tu regardes devant toi sans vraiment voir quoi que ça soit. On te bondit dessus. Tu hurles. La personne éclate de rire pendant que tu restes pétrifiée sur place pendant quelque seconde. Elle présente comme Ade, très certainement la fille qui était avec toi. Ça a l'air de l'amuser cette situation. « Euh. Salut ... Moi, c'est Stella. » T'es pas trop à l'aise avec les inconnus, faut l'avouer, t'es carrément timide comme fille. T'es le genre à parler avec ton corps, le genre à faire passer toutes tes émotions avec tes mouvements, avec chaque chorégraphie et chaque pas chassé. C'est depuis que t'es gamine que parler en public te rend malade. Tu préfères danser, tu préfères te mouvoir dans tes chaussons de danse, Stella, quand t'es juste dans tes baskets, t'es plus vraiment la même. Sur scène, t'éblouis, on peut à peine te quitter des gens, mais quand t'es dans la rue, tu te fais discrète. Ce n'est même pas une question de gang de rues, c'est juste que sans ton tutu, t'es juste ... une fille comme une autre, tu passes inaperçu.

« J'espère aussi ... » que tu finis pas souffler, un peu plus décontractée. Tu sors ton portable. L'écran te fait plisser les yeux. T'as besoin de quelques secondes pour t'habituer à la nouvelle source de luminosité. Évidemment, tu n'as aucun réseau, pas de signal pour pouvoir envoyer un SMS ou passer un appel. « Je capte rien du tout ... T'as quelque chose toi ? » Tu profites du fait qu'il fasse sombre dans l'ascenseur pour parler plus aisément. « J'espère surtout que tu n'avais pas de rendez-vous urgent. » Tu penses à toutes ses personnes que tu as vu la semaine passée et à qui tu avais promis de revenir. Tu leur avais donné un jour et une heure, en plus. T'as peur de les décevoir, Stella, t'as peur de les abandonner, même si tu sais pertinemment que c'est techniquement pas ta faute, cette fois. Mais tu sais aussi qu'ils n'ont personne d'autre alors évidemment, tu te sens coupable. Apparemment, il va vraiment falloir être patiente.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administratrice en folie

≡ à détroit depuis : 30/03/2017
≡ coups donnés : 334

≡ crédit : angie

MessageSujet: Re: LIBRE ≡ NO LUCK   Dim 9 Avr - 15:20

E
lle a hurlé, c'était bien drôle. Elle a du penser que j'allais la tuer ou je sais pas quoi. C'est fou comme les gens voient le mal partout, je veux dire, moi, tuer ? C'est vraiment pas mon genre. Non, vraiment, moi j'accompagne. Moi je tiens la main pour les emmener en voyage. Et j’emmène en voyage que les gens qui en ont besoin. Et je pense pas qu'elle en a besoin. Après j'ai pas vue sa tête, car entre nous, y'a des gens ils ont l'air tellement fatigué que je les emmènerais presque. Parce qu'ils mériteraient de se reposer. « Euh. Salut ... Moi, c'est Stella. » Je souris de toutes mes dents. Elle m'a répondu.

« Stella ? C'est joli comme prénom ! » Je suis contente, je vais pas trop m'ennuyer le temps qu'ils réparent la boite de métal. Car franchement, si l'autre n'aurait rien dit, je crois que je serais morte d'ennuie, dessécher. Cole serait arriver des heures après et m'aurait trouvé couché par terre, le regard vide. Un vieux poisson qui pue et qui bouge plus. « Je capte rien du tout ... T'as quelque chose toi ? » Je regarde mon téléphone. Plus de batterie, j'avais oubliée de le recharger avant de partir et j'avais passé mon temps à jouer dessus. Oups. « Non, rien haha » Je plisse les lèvres, je peux même pas lancer un jeu ou mettre de la musique pour m'occuper. J'ai rien à faire. L'angoisse.

Je me laisse glisser le long de la paroi pour me retrouver sur mes fesses sur le sol. « J'espère surtout que tu n'avais pas de rendez-vous urgent. » Je renifle et me gratte le bras. Mais j'vais m'ennuyer. Je vais me faire chier. Vraiment genre vraiment. Je bondis sur mes pieds et mes mains en porte voix. « HEEEEEHOOOO ! Y'A QUELQU'UN ? ON EST COINCÉE Et J'AI ENVIE DE FAIRE PIPI !» J'attends quelques secondes. Pas de réponse. Je me rassois, dépitée. « C'pas vrai, j'ai pas envie de faire pipi. Mais on sait jamais.  Et non, personne ne m'attend à part un bout de bacon. » Je l'aime bien mon bout de bacon. Et je suis sure que Cole va le bouffer si j'arrive pas avant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: LIBRE ≡ NO LUCK   Mar 11 Avr - 12:19

Tu ne sais pas vraiment pourquoi, mais cette situation te met un peu mal à l'aise. Tu penses que c'est cette fille, Ade, qui te fait cet effet. Ou alors c'est le fait d'être plongée dans le noir avec pour seule source de lumière l'écran de ton portable. Portable qui ne te ne sert à rien vu que tu n'as aucun réseau. Ça te stresse un peu, Stella. Ça te stresse de ne pas pouvoir être là pour ces personnes qui t'attendent. Ça te prend pas tellement de temps dans ta journée d'aller voir ces personnes qui n'ont plus de proches, mais pouvoir voir leur sourire quand tu entres dans la pièce, ça te réchauffe le coeur dans ce monde de brutes. T'as toujours l'impression, comme ça, que Détroit c'est toujours là même, que Détroit, elle a toujours un cœur et qu'elle ne s'est pas faite bouffée par la violence ambiante.

Sorti de nulle part, Ade se met à gueuler. T'es pas certaine que ça changera quelque chose, vous êtes coincées entre deux étages. Toujours collée à la paroi froide de l'ascenseur, tu te laisses glisser le long de celle-ci pour te retrouver assise au sol. « Te fatigue pas, je crois qu'on va juste devoir attendre. » Tu hausses les épaules, c'est quelque chose qu'Ade ne verra pas, mais tu ne t'en rends compte qu'après. Vous êtes dans le noir, mais tes habitudes corporelles ne changent pas. Tu fronces les sourcils lorsqu'elle te parle de bacon. T'es pas sûre d'avoir bien saisi. « Un ... bout de bacon ? » que tu répètes bêtement. Du peu que t'as pu voir de cette fille, elle n'a pas l'air très nette, en fait. En temps normal, les gens coincés dans un ascenseur tentent d'appuyer sur tous les boutons, d'appeler le numéro d'urgence, d'écarter les portes de l'ascenseur. Mais cette fille, elle appelle à l'aide en disant qu'elle a besoin d'aller aux toilettes. Tu pensais qu'elle avait ton âge, mais peut-être qu'elle est bien plus jeune que toi, en fait. « Qu'est-ce que tu fais ici alors ? » que tu demandes pour faire passer le temps. Tu penses que tu vas être bloquée là pendant un moment alors autant parler de tout et de rien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administratrice en folie

≡ à détroit depuis : 30/03/2017
≡ coups donnés : 334

≡ crédit : angie

MessageSujet: Re: LIBRE ≡ NO LUCK   Mar 11 Avr - 14:00

J
e suis fatiguée d'avance d'attendre. Je vous ai déjà dit  ? Que j'aimais pas attendre ? Car j'aime pas attendre. C'est chiant, on a rien à faire, on perd du temps. Je pourrais faire plein d'autre truc plutôt que de rester assise ici. Je repense au contenu de mon sac, je pourrais l'utiliser et faire des trucs. Des choses utiles quoi. Pas ça. Ça c'est chiant. Et long. Et chiant. « Te fatigue pas, je crois qu'on va juste devoir attendre. » ooooh my gooooood. Hé Dieu là haut, c'est le bon moment pour venir m'aider, une petite main ? Un coup de pieds ? Je suis sûre que t'as plein de chose à faire mais là ce serait sympa de venir nous voir. En plus je suis pas fan du noir.


« Un ... bout de bacon ? » Je hoche la tête. Ouais, exactement. Je veux dire, l'autre morfale il va se faire le plus grand des plaisirs de vider le frigo. Je le vois déjà rigoler avec ses petits yeux de faux chinois. Il va tout dévorer jusqu'à la moindre miette. Je vais changer d'ami. Je soupire de nouveau. Ca fait quoi, trois, quatre heures qu'on attend déjà, non ? « Qu'est-ce que tu fais ici alors ? » Je me mords la lèvre inférieure.


« Voler. » Euh non attends. « Voler au secours des gens dans le besoin. » Je hoche de nouveau la tête en silence. Ouais, t'as failli merder Adelaide, je te félicite pas. « Toi t'es une infirmière ? » Je me couche sur le côté et mimine un bonhomme qui marche avec deux doigt sur le sol. « Le sol il est froid. » Boarf. « T'aimes bien le fromage ? Ça pue. J'aime pas les bananes. Je crois que c'est le jaune. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: LIBRE ≡ NO LUCK   Mar 11 Avr - 19:42

Voler ? Ade, elle te parle de voler et pendant une seconde, tu fronces les sourcils. Mais avant que tu ne puisses lui demander ce qu'elle comptait voler, elle se rattrape en disant qu'elle vole au secours des gens. Tu doutes un petit peu de ce qu'elle te raconte et si tu le pouvais, t'essaierais de t'éloigner de cette fille, mais malheureusement, t'es déjà collée aux murs de l'ascenseur. Elle te demande si t'es une infirmière et tu ne peux t'empêcher de lâcher un petit rire. Non, c'est vraiment pas pour toi. Tu tournes de l’œil dès que tu vois un peu de sang. Tu penses que t'es pas assez pragmatique pour ça non plus, pas assez concentrée, trop distraite. T'adorerais sauver des vies dans ta vie de tous les jours, mais t'es pas certaine d'être assez forte pour faire tout ça. « Non, moi je suis juste danseuse. J'enfile des chaussons de danse et c'est comme si je volais, comme si j'étais dans un autre monde. J'ai envie de toucher les étoiles, tu vois ? » Tu pourrais en parler pendant des heures, de la danse, de pourquoi tu fais ça, de comment tu le fais ou encore de ce qu'il se passe dans ta tête pendant que tu le fais, mais tu préfères de loin le montrer. Stella, la danseuse, c'est pas la même que Stella de tous les jours. Stella la danseuse, elle est forte et elle est belle. Elle sait ce qu'elle veut et elle sait comment l'obtenir. Stella la danseuse, elle ne doute de rien. Stella la danseuse, elle conquit le monde avec les mouvements de son corps.

A côté, y a Stella de tous les jours, la peureuse, celle qui ne sait pas se débrouiller seule, la timide. C'est stupide à dire, mais tu penses que tu pourrais presque te battre si t'étais en mode Stella la danseuse. Presque. « Je donne des cours de ballet à des enfants  et adolescents aussi pour arrondir des fins de mois. » Tu soupires. Tu ne fais pas ça depuis tellement longtemps. Tu fais ça depuis que t'as vingt ans, en fait. T'as demandé au studio s'il y avait de la place pour toi en tant que professeur vu que ton père avait perdu son travail, il n'y a pas eu d'autre choix que de bosser aussi. « C'est rude d'habiter Détroit ces derniers mois ... » Tu parles plus pour toi que pour Ade. Tu ne sais pas qui est cette fille, si ça se trouve, elle vit dans les plus beaux quartiers dans un manoir et elle vient ici de temps à autre juste parce qu'elle le peut. Ou ça pourrait être tout l'inverse. T'en sais rien. Tu ne sais plus qui est qui ces temps-ci. Tout le monde est en mode survie, tout le monde tente de garder la tête hors de l'eau. « Et toi, tu fais quoi dans la vie ? » Tu l'imagines étudiante dans un truc artistique aussi vu l'imagination étrange et débordante qu'elle semble avoir.

Elle te parle de fromage et tu rigoles. C'est des questions étranges qu'elle a là, mais il faut passer le temps alors tu te prêtes au jeu. « J'aime bien le fromage, mais seulement s'il ne pue pas trop. Les trucs français qui sentent les chaussettes, non merci ! » Tu souris dans le noir. C'est presque si t'en oublies que tu es enfermée dans une machine défectueuse. « Les bananes, ça ne me dérange pas, mais j'avoue que je préfère les framboises ou les fraises. Enfin, les fruits rouges de manière générale, en fait. Par contre, j'ai horreur des kiwis ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administratrice en folie

≡ à détroit depuis : 30/03/2017
≡ coups donnés : 334

≡ crédit : angie

MessageSujet: Re: LIBRE ≡ NO LUCK   Sam 15 Avr - 22:24

J
e crois qu'elle a parlé d'étoiles ? C'est trop bien les étoiles putain. Je kiffe les étoiles, c'est trop cool, c'est trop joli c'est dans le ciel et tout. Genre, les étoiles déjà y'en a beaucoup. Ça déjà c'est trop cool, tu ouvres les yeux le soir et toutes les secondes t'en vois des nouvelles. C'est magique, c'est fou. Je me souviens mon papa il me faisait me coucher par terre le soir l'été. C'était trop cool car du coup je me couchais tard et il me disait de regarder là haut. Et petit à petit, il y avait de plus en plus d'étoiles dans le ciel. Et aujourd'hui mes parents ils sont là haut. C'est beau. J'aimerais bien lui dire à l'autre fille que les étoiles c'est cool.

« Et toi, tu fais quoi dans la vie ? » Merde, j'ai pas écouté le reste de ce qu'elle disait. J'entendais bien un truc dans le fond mais j'ai pas écouté. J'aime pas rester assise des heures à écouter les gens, je suis pas une psy moi. J'ai envie de courir dans tous les sens. Si on court assez vite, on peut monter sur les murs ? Comme dans les jeux vidéos là.  « Oh moi je suis au chômage. » Cole il a dit qu'il fallait pas dire aux gens qu'on faisait dans le voyage. Il a dit qu'il fallait dire qu'on était au chômage. Soit. Elle rigole, je suis contente. « J'aime bien le fromage, mais seulement s'il ne pue pas trop. Les trucs français qui sentent les chaussettes, non merci ! » J'hoche la tête. J'ai jamais mangé de fromage français mais il paraît que ça pue. J'fais semblant d'être cultivée.

«  Les bananes, ça ne me dérange pas, mais j'avoue que je préfère les framboises ou les fraises. Enfin, les fruits rouges de manière générale, en fait. Par contre, j'ai horreur des kiwis ! » Je suis contente qu'elle parle avec moi comme ça je me sens moins seule. En vrai de vrai. « Beeuuurrrk y'a pleins de poils, on dirait des œufs pourris et je sais jamais comme les manger. » Je réfléchis et lève les yeux au ciel. « Tu danses ? Je sais faire la roue moi. Tu veux que je te montre ? Je m'ennuie. T'aimes bien les étoiles ? C'est cool ouais les étoiles. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: LIBRE ≡ NO LUCK   Lun 17 Avr - 21:14

Elle a l'air un peu particulière cette fille. Tu penses que si tu l'avais croisée en rue, tu ne lui aurais sans doute pas adressé la parole. T'aurais peut-être même changé de trottoir en fonction de comment elle se comportait. Là tout de suite, t'as l'impression qu'elle est sur-excitée par tout ce qui l'entoure comme si la vie était un jeu et que tout était toujours tout beau. T'es du genre à te considérer comme une optimiste, mais clairement, cette Ade était plusieurs niveau au-dessus de toi. Elle t'annonce qu'elle est au chômage et ça ne t'étonne pas. Pas à cause d'elle, mais juste par rapport à la ville, en général. Depuis la crise, les emplois se perdent plus vite que les téléphones. Ton père en a été victime aussi. Alors ça ne t'étonne plus quand on te dit qu'ils sont au chômage. Tout le monde lutte pour garder la tête hors de l'eau, certains de manière plus respectable que d'autres.

Sa description des kiwis te fait rire. Elle a l'air d'être dans un autre monde. Elle a l'air d'avoir un cerveau en ébullition où elle essaie de suivre tous ses fils de pensées. Elle te redemande si tu danses. T'es prête à lui dire oui lorsqu'elle enchaîne pour te dire qu'elle sait faire la roue. Et puis elle enchaîne encore. On ne l'arrête plus. Les yeux écarquillés, tu te demandes si elle va te laisser en placer une et mentalement, tu pries que pour cette panne ne dure pas trop longtemps. T'avais peur d'être seule dans l'ascenseur au moment de la panne, mais maintenant, tu as peur de ne plus l'être assez. « Je voudrais bien voir ta roue, mais euh ... on est dans le noir et puis, je ne pense pas qu'il y ait assez de place dans cet ascenseur pour que tu puisses me faire une vraie démonstration, tu sais. » Comme ça, Ade, elle te fait penser à tes élèves du samedi matin qui ont ... six ans. Voilà, c'est ça, cette personne qui doit plus ou moins avoir ton âge se comporte comme une enfant qui découvre la vie. T'avais l'impression d'être un peu naïve sur les bords, mais là, encore une fois, cette fille et à un tout autre niveau.

« J'adore les étoiles. » Tu souris dans le noir. T'as jamais vraiment compris d'où ça venait, si c'était simplement un rapport avec ton prénom, mais ça te semble un peu gros. C'est juste que c'est d'une beauté sans nom. Elles sont si loins et pourtant si présentes. Peu importe le gang, peu importe le point de vue des gens, c'est toujours les mêmes pour tous. Elles brillent dans la nuit noire, on les remarque dans l'obscurité. C'est ... C'est comme ça que tu as toujours voulu être, Stella. T'aimes pas la négativité, t'as tendance à donner de l'espoir à tout va et à tout le monde. C'est sans doute ça aussi qui te rend naïve. Tu hausses les épaules. « J'y connais rien du tout, mais j'adore ça. » Toujours le sourire, aux lèvres, tu passes ta main dans tes cheveux. La question que tu te posais tout à l'heure te revient à l'esprit :« Au fait, quel âge est-ce que tu as ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administratrice en folie

≡ à détroit depuis : 30/03/2017
≡ coups donnés : 334

≡ crédit : angie

MessageSujet: Re: LIBRE ≡ NO LUCK   Mar 18 Avr - 13:55

J
e crois que j'aime bien parlé avec elle, elle est drôle. Elle parle de fruit et tout, j'veux dire, vous connaissez beaucoup de gens avec qui vous pouvez parler de façon casual de fruit ? Moi non. Moi je trouve les gens ils sont souvent chiants et triste. Je les comprends pas. Suffit d'être heureux. Et ils se compliquent la vie. Et ils réfléchissent toujours genre je suis sûre si je faisais h24 des calculs comme eux, à dix heures du mat j'ai déjà mal à la tête. Je sais pas pourquoi ils font semblant d'être plus intelligent que les autres. A la fin, moi j'veux juste rire et manger. C'est tout. Pas plus.

«  Je voudrais bien voir ta roue, mais euh ... on est dans le noir et puis, je ne pense pas qu'il y ait assez de place dans cet ascenseur pour que tu puisses me faire une vraie démonstration, tu sais. » Je claque des doigts. C'est vrai. Elle a raison. J'y avais pas pensé. J'hoche la tête en silence. Maintenant qu'elle le dit, il fait noir donc elle verrait pas. Et ça serait dommage. Car ma roue elle est trop cool. Trop belle. Trop shiny shiny glossy comme la pub pour la coloration là. Genre elle envoi des paillettes vous voyez ? J'voulais faire un spectacle avec Cole mais il est aussi souple qu'un balai brosse. Useless. « C'est vrai. » Je fais d'une petite voix. Je suis grave déçue.

Je fais la moue. J'vais pas vous mentir je suis dégoutée au plus profond de moi même. Je suis trop triste. «  J'adore les étoiles. » Je relève un peu la tête. Elle aussi elle kiffe les étoiles ? C'cool les étoiles. Je souris un peu et entoure mes genoux avec mes bras. «  J'y connais rien du tout, mais j'adore ça. » J'suis d'accord avec toi. « Moi non plus, j'regarde le ciel et je leur invente des noms. Ce soir j'en appellerais une comme toi. Tu vois c'pratique parce que y'en a plein. » C'est cool, j'avais plus trop de nom en ce moment pour les étoiles, je pourrais en appeler une Stella. Le truc c'est que je les retrouve jamais le lendemain. Mais elles, elles le savent qu'elles ont un nom. «  Au fait, quel âge est-ce que tu as ? » Je fais une moue de côté elle est bizarre sa question. Mais c'pas grave, je lui en veux pas.

« J'ai 25 ans et toi ? On dit toujours que j'fais plus jeune. » J'éclate de rire. C'est vrai. C'est ouf non ? En même temps je me nettoie bien le visage soir et matin, et matin et soir. Du coup j'fais jeune. « Mais c'est pratique car du coup quand je serais vieille et ridée, bah, j'ferais jeune tu vois ? J'espère que je ferais encore la roue d'ici là. Comme ça je pourrais te montrer... »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: LIBRE ≡ NO LUCK   Mar 18 Avr - 18:45

Tu fronces les sourcils quand elle te parle d'étoiles. Plus tu lui parles, moins elle a l'air nette, cette fille. Tu ramènes tes genoux près de ta poitrine et t'essaies le plus possible de te tasser près des parois de l'ascenseur. Le temps semble long. Peut-être que tu n'es là que depuis quelques minutes. Tu ne sais plus. C'est marrant comment dans le noir et sans rien faire, on perd la notion du temps. « Euh ... C'est très gentil. Mais Stella, ça veut dire étoile, du coup, c'est comme si ... euh, t'appelais une étoile, Etoile. » que tu réponds sur un ton dubitatif. Peut-être qu'elle est là pour un rendez-vous psychiatrique et qu'elle n'aime pas trop en parler. Peut-être qu'elle n'a pas pris ses médicaments ... Peut-être que justement, c'est pour ses médicaments qu'elle est venue aujourd'hui.

Vingt-cinq ans ...  Tu penses de plus en plus au fait, que peut-être, elle a un retard mental. Tu ne peux pas la juger, Stella, c'est mal. Ce n'est pas de sa faute si un tel handicap lui est tombé dessus. Reste calme, Stella, reste polie. Elle est vraiment loin d'être méchante, en plus, cette Ade. Si elle avait voulu te tuer, elle l'aurait probablement fait depuis bien longtemps. Dans cet ascenseur, plongé dans le noir, elle aurait pu faire de toi un cadavre en moins d'une minute. « J'ai vingt-deux ans. » Elle te parle de plus tard et du fait qu'elle pourrait te montrer sa roue ... Donc elle pense que vous allez garder contact après cette aventure. Okay, c'est un concept intéressant. A voir si tu vas l'exploiter ou pas. Faudra que tu racontes ça à Johanne en rentrant à la maison, ce soir, lui dire que t'as rencontré une tarée pendant que l'ascenseur était en panne en plus. « Ah ouais, je vois. » Tu secoues la tête de bas en haut avant de t'arrêter parce qu'elle ne te voit pas en fait.

Tu sors ton portable pour voir l'heure. Tu clignes des yeux plusieurs fois parce que la lumière soudaine te fait mal aux rétines. Ca fait à peine un quart d'heure que vous êtes là. T'allais le dire à ton interlocutrice quand la boîte métallique se met à trembler. Tu lâches ton portable. Les lumières se rallument une seconde pour se réteindre la seconde qui suit. T'as eu de l'espoir pendant un moment. « J'ai cru qu'ils avaient réparé la machine, mais apparemement pas ... » Tu soupires. « Avec tout ça, j'ai perdu mon portable. » Tu poses ta main sur le sol en cherchant ton téléphone à tâtons.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administratrice en folie

≡ à détroit depuis : 30/03/2017
≡ coups donnés : 334

≡ crédit : angie

MessageSujet: Re: LIBRE ≡ NO LUCK   Jeu 20 Avr - 9:12

F
inalement, je sais pas si elle ment pas un peu la Stella avec moi. Sous ses airs que j'vois pas, je l'ai bien vue me mener en bateau ! Bien sur que je peux la faire la roue. J'veux dire, il est pas si petit que ça l’ascenseur, et elle me fait croire que y'a pas la place. Elle me raconte toutes ses histoires de je pourrais pas faire ce truc magnifique et moi je marche pas. Je cours. Par contre je comprends pas pourquoi elle veut pas que je fasse la roue. Je me fais tellement chier que j'aurais presque le temps d'apprendre une nouvelle langue. Mais je devrais trop créer ma propre langue ce serait trop cool ! On l'appellerait l'Adelaidien.

«   Euh ... C'est très gentil. Mais Stella, ça veut dire étoile, du coup, c'est comme si ... euh, t'appelais une étoile, Etoile.  » Mouais. Bon, elle aura pas d'étoile alors car elle est pas drôle du tout en fait , J'ai l'impression d'être en cours à l'école là où les profs ils te balancent des "non Adelaide, ne faites pas ça", "non Mlle James, on ne peut pas dire que le chiffre 9 on l'a mangé". Ils sont tous pas drôle. Genre j'ai l'impression d'être en cours de maths où y'a plein de chiffre et faut résoudre des trucs inutiles. La Stella je crois, elle sait pas s'amuser. « J'ai vingt-deux ans. » Elle est plus jeune que moi et elle est déjà triste comme ça ? Mais c'est triste. Ou peut-être qu'elle a juste faim. Et c'est pour ça qu'elle est comme ça. Je suis triste aussi quand j'ai faim. Je comprends vous voyez.

Là j'vois un peu son visage car elle a allumé son téléphone. Elle a l'air tellement concentrée que ça me donne envie de rigoler. Les gens qui sont à fond je trouve ça hilarant, je sais vraiment pas pourquoi par contre pour le coup. C'est comme ça. Les lumières s'allument avec un vieux bruit.
« Waaaaw ! » Puis le noir est de retour. Je lâche un petit "oh" déçue, après tout, Stella elle avait l'air drôle au début mais maintenant elle devenait tristoune.  Je crois que mon lit me manque. Elle parle de son téléphone qu'elle a perdu. Faut croire qu'elle vit que pour son téléphone celle là.  « Je le vois pas désolé. » Bah quoi ? C'est vrai. Il fait tout noir. « Tu crois que c'est comme dans les films et que genre je peux monter sur tes épaules et y'aura une trappe en haut ? Après suffit de faire de l'escalade à la corde. Je suis super forte je peux t'aider. » Et je suis sympa de l'aider, j'vous jure, car elle a pas voulue voir ma roue.

Du coup je me lève et essaye de sauter sur place. Des fois que je puisse atteindre la super trappe cachée sans aide. Suffit juste que je retombe pas sur son téléphone. Easy.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: LIBRE ≡ NO LUCK   Mar 25 Avr - 13:01

Ça t'angoisse un peu, Stella, de pas être là pour les gens à qui tu devais rendre visite aujourd'hui. T'as peur qu'ils s'en aillent sans que t'aies pu dire au revoir. T'as peur de les décevoir. Sauf que t'es enfermée dans cette boîte métallique où il n'y a rien qui fonctionne, même pas ton portable. Puis il y a cette fille, Ade, qui te semble de plus en plus étrange. Elle te dit qu'elle voit pas ton téléphone et tu te demandes si elle se fout de toi ou pas. Tu fronces les sourcils. Evidemment qu'elle ne le voit pas vu que vous êtes plongées dans le noir depuis plusieurs minutes déjà. Plus cette conversation avance, moins tu la cernes, cette fille. Elle est bizarre, t'es pas certaine qu'elle soit dans la même dimension que toi, en fait. T'entends du mouvement à ta droite, mais tu ne distingue rien. Tu te dis que si tu devais aveugle soudainement, t'aurais vraiment du mal à comprendre ce qu'il se passe autour de toi sans tes yeux. La cabine tangue. C'est cette fille qui s'est mise à sauter pour atteindre la trappe, comme dans les films comme elle le dit si bien. Tu t'accroches aux parois de l'ascenseur avant de te relever à ton tour. Tu soupires. T'es pas certaine que ça soit comme dans les films, mais t'es tellement épuisée d'attendre et de discuter avec cette fille que t'es presque prête à essayer n'importe quoi pour vous tirez de cette cage.

« T'es sûre que tu vas pouvoir me porter ? » Tu roules des yeux. De l'angoisse à l'agacement, tu commences a en avoir marre d'être là et de ne rien pouvoir faire. « Aide-moi à chercher mon portable d'abord, sans lumière on ne verra même pas où se trouve la trappe. » Tu veux surtout qu'elle arrête de sauter dans tous les sens. T'as peur pour ton téléphone, t'aurais pas les moyens de t'en repayer un tout de suite alors t'y tiens à ton bout de ferraille.
Revenir en haut Aller en bas
 
LIBRE ≡ NO LUCK
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
KILLING ME SOFTLY :: les poésies perdues-
Sauter vers: