Partagez | 
 

 You can't break me. I'm Already too broke.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: You can't break me. I'm Already too broke.   Mer 24 Mai - 3:50

JENA THAMES
This is were I sleep


MORE ABOUT ME
↝ NOM : Thames. ↝ PRENOM : Jena. ↝ SURNOM : Jay ↝ ÂGE : 22 ans ↝ DATE ET LIEU DE NAISSANCE : 15 avril 1995 à NY. ↝ ORIGINES : Suisse par ma mère, Américaine par mon père. ↝ MÉTIER OFFICIEL : Vendeuse dans un magasin de vêtement. ↝ GANG ET STATUT : Aucun et aucun. Les gangs très peu pour moi... ↝ ORIENTATION SEXUELLE : Hétérosexuelle. ↝ STATUT CIVIL : Mère Célibataire. ↝ SITUATION FINANCIÈRE : Compliquée, elle vit seule avec sa mère et son petit frère. Sa mère enchaine les petits boulots pour joindre les deux bouts, la pension versée par la police suite au décès de son père étant trop faible. ↝ AVATAR : Chloe Grace Moretz ↝ GROUPE : Pepper Spray  

↝ CARACTÈRE : (MINIMUM 5 LIGNES) Florale, délicate, fragile, douce et naïve. Je suis la parfaite petite fille, polie, bien élevée, souriante et toujours heureuse. Avide de liberté, pleine d’une fougue refoulée, d’une passion embrassée. Trop de vie pour un corps si petit. Trop de vie pour un vie si minime. Optimiste dans l’âme, pleine de miséricordes pour le monde qui n’a pas ma chance. Je suis de ceux qui croient en la rédemption et qui pense que personne n’est irrécupérable. Eternelle rêveuse, j’ai vu le monde s’écroulée un soir de décembre. Eternelle amoureuse, j’ai vu mon cœur se briser un soir d’hiver. La vie m’a tout pris et m’a tant donné à la fois. Je ne sais pas comment vivre en n’étant pas moi. Je ne sais pas comment appréhender un monde nouveau que je ne connais qu’a peine. Mon caractère d’ordinaire posé en devient changeant et la dépression refoulée me pousse à des extrémités que je ne me connais pas.
Code:
<pris>Chloé Grace Moretz ;</pris> <nomp>Jena Thames</nomp>
↝ Ta maison brûle, t'accuses qui en premier ? : Ceux qui ont assassiné mon univers, ceux qui ont tué mon père, ceux qui ont brisé ma vie. Les Lost Children. Il n’ont pas réfléchi quand la balle a traverser la tête de mon père. Pas réfléchis non plus quand ils ont détruit l’univers et le sens de la vie. Pourquoi réfléchiraient-ils en brûlant la maison de sa famille ?
↝ Toujours en feu, t'as le temps de sauver trois choses. Tu prends quoi ? Matthew, Evannah et ma Mère. Le collier qu’IL m’a offert est constamment pendu à mon cou. Il ne me quitte pas, petite perle blanche, probablement volée, rappelant à ma mémoire – aussi surement que les yeux d’Evannah - qu’il à fait partie de ma vie.
↝ Maintenant que l'incendie est passé, t'as prévu quoi pour te venger ? : Rien. La vengeance n’appelle que la vengeance. Ils m’ont tout pris. Mon père, ma vie, ma jeunesse, mon amour. Je ne prendrais pas le risque de perdre le peu qu’il me reste en cherchant vengeance.
↝ Et le Maire qui dit qu'il veut reconstruire la ville en mieux, tu lui fais confiance à ce barjot ? Plus ou moins. Naïveté et optimisme continue à couler profondément dans mes veines. Mais qu’y a-t-il a sauver ici ? La ville n’est rien qu’un parc d’atraction morbide pour déséquillibré. J’ai bien peur que bien que ses intentions soient louables, rien ne puissent-être fait.



2ème partie de la fiche
01. Douce, délicate, fragile. Je suis un edelweiss dans les Alpes enneigées.  02. Un parfum de douceur dans le piquant glacé de la neige.03. Une oasis inespérée dans l’étouffante chaleur du désert. 04. Je suis la présence maternelle qui rassure, la tendresse sororale qui apaise, l’amitié fidèle du chien de berger et la chaleur délicate de l’amante comblée.  05. Naïve et tendre, comme les premiers bourgeons du printemps, je suis celle sur laquelle vous marcherez, celle qui vous servira de marche-pied, vers la gloire, la fortune, l’amour ou le stupre. 06. Je suis la couche de glace délicate sur un étang à peine gelé, celle qui craque sous le poids des feuilles.  07. Je suis légère et éthérée, petite fée invisible qu’on ne voit qu’en cherchant bien, petit oiseau silencieux qui n’appartait qu’aux attentifs. 08. Je me cache des loups, je me cache du monde, pour pansé des plaies trop profondes.  09. Je suis la fragilité du sourire terrifié de la mère nouvellement née, le tremblement cristallin de la voix d’une cantatrice déchue. 10. Je suis l’enfance disparue et l’adulte brisé. 11. Je suis un homme bon dans la tempête, je suis la bouée sur laquelle vous vous appuyez. 12. Je suis la dentelle des ailes d’une libellule, la fragilité de la goutte de rosée chavirant au bord d’une feuille. 13. Je suis l’univers et moi. 14. Je suis si jeune, si fraiche.15. Je suis vieille et fatiguée.


↝ VOTRE PSEUDO : Akhmaleone. ↝ PAYS : Fr. ↝ FRÉQUENCE DE VISITE : 3/7 ↝ OU AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? : Bazzart. ↝ T'AS PEUR DE QUOI ? : Les inseeeectes T-T ↝ TU MESURES COMBIEN ? : 1m60. ↝ UN MOT A RAJOUTER : Concombre . ↝ CREDITS : Manon Queen.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: You can't break me. I'm Already too broke.   Mer 24 Mai - 3:52

déposition
Welcome to my life




La vie était simple, la vie était belle. Je suis née, petite fille désirée avec toute l’ardeur du monde, dans un couple aimant. Ils m’ont aimé plus qu’il n’en fallait. J’ai grandi, au sein d’un cocon doré dans la grande ville de New-York. Nous n’étions pas riches, non, loin de là, mais l’argent n’était pas un problème. Mon père, flic et ma mère, prof de chant, gagnaient largement assez pour nous permettre d’avoir une vie saine et sans problème. Il faut que je vous parle d’eux, je suppose.

Papa a beau être flic, c’est la personne la plus optimiste de l’univers. Parfois, c’en est fatiguant, même. Il porte le monde sur ses épaules et ma vie entre ses mains. C’est un super-héros, l’homme de ma vie. Il est mon univers, ma plus grande fierté et la personne en qui j’ai le plus confiance. Quand j’ai eu cinq ans, Matthew nous a rejoints et nous formions l’image même de la famille parfaite. Papa, Maman et leurs deux jolis enfants blonds. Ma vie était tracée et parfaite, j’allais dans un bon lycée qui me permettrait d’entrer dans une bonne université, grâce à une bourse d’art plastique.

Il faut que je vous parle de l’argile. C’est ma meilleure amie et ma pire ennemie. Je peux passer des heures à la malaxer et lui donner forme. Matière vivante et morte à la fois. Soumise sous mes doigts, elle est tendre et dure, douce et rugueuse, solide et liquide. Elle est mon élément. Je n’y ai plus touché depuis 1 an.

L’année de mes quinze ans, Papa a été muté. Il faut que je vous parle de Papa, encore. Mais plus tard. Donc, l’année de mes quinze ans, Papa a été muté, je n’ai pas cherché à comprendre pourquoi, parce que clairement l’idée de quitter mon cocon doré pour la ville de Detroit, me remplissait de terreur et de dégout. On allait m’arracher à ma vie, à mes études et à mes amies pour m’enfermer dans une cage pleine de loup ? La ville m’a pétrifié quand je l’ai vu la première fois. Petit papillon venait de prendre son premier coup. Maman n’a pas trouvé d’emploi en tant que prof de chant, alors elle s’est fait embaucher dans une supérette.

Il faut que je vous parle de Maman. Maman, c’est un rossignol, elle chante, tout le temps. Sa voix claire berce tous mes souvenirs, réchauffe mon cœur et vous enroule dans une grande couverture moelleuse. C’est la meilleure chanteuse de l’univers. Depuis 1 an, elle ne chante plus.

Au lycée, ça s’est déroulé comme dans tous les lycées, je me suis fait des amies, que je ne reverrais probablement plus jamais après avoir quitté ce trou à rat. Certaines s’en sont sorti, d’autre ont mal tourné, ici, c’est compliqué d’échapper à ce qu’on est. La seule chose qui aurait dû me mettre la puce à l’oreille, c’est Seth. En terminal, et il me tournait autour. Ce qui était, avouons le très nouveau. Je n’ai pas le physique à plaire aux garçons plus âgés. Matthew a encore moins bien vécu le changement de ville que moi, même s’il s’est mieux intégré, il est vite devenu le souffre-douleur de sa classe.

Il faut que je vous parle de Matthew. Matthew, c’est un artiste. Il dessine des illustrations, veut écrire des livres pour enfants. Ses œuvres sont pleines d’une douceur et d’une tendresse qu’on n'imaginerait jamais chez un adolescent de cet âge. Il n’a plus touché à ses aquarelles depuis 1 an.

Tout s’est déroulé normalement, le lycée, Seth qui cherchait à s’approcher, moi qui sculptais, Maman qui chantait, Matthew qui dessinait, Papa qui travaillait. Seth ne lâchait pas l’affaire et plus il s’approchait, moins il me semblait horrible. Plus il avait l’air normal. À l’époque, je ne m’intéressais pas à ce qui se passait en ville, mais j’en savais assez pour savoir que les gars comme Seth, mieux valaient les éviter. Mais, il avait quelque chose de différent. C’est comme ça que l’année de mes vingt ans, j’ai fini par craquer. Après tout, ça ne changerait pas grand-chose. Je n’en ai parlé à personne, je me contentais d’effleurer ses traits dans le silence de ma chambre, de les dessiner dans l’argile, de les graver aussi surement dans mon cœur que dans la glaise. Pour la première fois, j’étais amoureuse. Oh, bien sûr qu’il y avait eu des amourettes avant lui. Mais rien qui ne me transporte avec autant de force.

L’impression de vivre dans le soleil. Et la nuit est tombée. Avec toute sa violence. Papa était dans la brigade anti-gang. Il était parti dans une mission compliquée ce matin, si compliqué. Il n’est pas revenu.

Papa ne porte plus le monde sur ses épaules et mon âme entre ses mains. Mon âme a disparu et Papa avec. Maman ne chante plus, Matthew ne dessine plus. Seth n’existe plus, parce que son père à ôter la vie du mien.

Cette nuit de décembre, j’ai perdu mon père, ma virginité et ma vie. Comme si le monde n’avait pas jugé que la mort de papa serait une punition suffisante, mes règles ne sont pas venues et Evannah est arrivé 9 mois plus tard. Seth ne sait pas, Maman ne parle pas, Matthew est enfermé dans une bulle ou les seules choses qui semblent l’atteindre sont : son téléphone qui vibre et un pétard. J’ai dû arrêter mes études, trouver un emploi et ma vie se résume à ça.
Survivre dans un trou à rat, avec un enfant que je ne voulais pas, d’un homme qui n’en connait pas l’existence.



(c) killing me softly / 2017

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administratrice en folie

≡ à détroit depuis : 30/03/2017
≡ coups donnés : 334

≡ crédit : angie

MessageSujet: Re: You can't break me. I'm Already too broke.   Mer 24 Mai - 8:29

Bienvenue
T'es trop belle si tu as besoin de quelque chose, d'un biscuit, d'une tarte, d'un renseignements, n'hésite pas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: You can't break me. I'm Already too broke.   Mer 24 Mai - 10:13

Moooh Merciiii ! Je veux bien une tarte s'il y en a
Revenir en haut Aller en bas
avatar
bow down to bb dramaking

≡ à détroit depuis : 08/04/2017
≡ coups donnés : 195

≡ crédit : avatar: milles rêves

MessageSujet: Re: You can't break me. I'm Already too broke.   Mer 24 Mai - 16:47

ah miskine mère célibataire les enfants c'est le mal
bienvenue et bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Administratrice en folie

≡ à détroit depuis : 14/11/2016
≡ coups donnés : 200

≡ crédit : Schizophrenic (avatar), tenor (gif)

MessageSujet: Re: You can't break me. I'm Already too broke.   Mer 24 Mai - 18:46

Woooow, cette fiche c'est de la bombe et en plus avec la magnifique Chloé Moretz !
(BIENVENUE AU FAIT )

je vais t'embêter deux secondes, il manque seulement la petite partie qui concerne la partie des gangs dans "MORE ABOUT ME" ! ensuite je pourrais te valider !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: You can't break me. I'm Already too broke.   Mer 24 Mai - 22:53

Oups x)! Je savais bien que j'oublierai quelques choses xD ! Voilà c'est modifié !
Oui Chloé est subliiiime j'l'aime d'amour <3
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administratrice en folie

≡ à détroit depuis : 14/11/2016
≡ coups donnés : 200

≡ crédit : Schizophrenic (avatar), tenor (gif)

MessageSujet: Re: You can't break me. I'm Already too broke.   Mer 24 Mai - 23:32

tu es validé(e)
tu es maintenant officiellement un membre de KILLING ME SOFTLY.




et bien maintenant c'est parfait de parfait     du coup je te laisse commencer l'aventure et me faire rêver avec ta plume !




Maintenant que le plus chiant dur est fait, tu peux aller ouvrir une fiche de rp pour qu'on vienne te harceler de demandes (ouais, on est un peu agressif par ici, sorry). Si tu es tellement impatient(e) de jouer, tu peux aller consulter la liste des rp libres, en choisir un au hasard et y répondre. Ou tu peux en ouvrir un toi-même et aller le recenser dans le même sujet ! Si tu le souhaites, tu peux créer des pré-liens ou demander à avoir un lien avec un des prédéfinis du forum. Pour ça, il suffit d'envoyer un MP à Stella ou Johanne. D'ailleurs, si tu as le moindre problème, n'hésite pas à aller les voir (elles sont cools, promis).
Et enfin, n'oublie pas de t'amuser sur KMS, on est quand même là pour ça ! Si tu t'ennuies intensément, y a le flood qui est là pour toi et je suis certaine que tu trouveras quelqu'un sur la chatbox (parce que les admins n'ont pas de vie), sois pas timide et viens nous dire bonjour (bonsoir hein, on est pas raciste de la nuit) !

Bon jeu ♥️



(c) killing me softly / 2017

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: You can't break me. I'm Already too broke.   

Revenir en haut Aller en bas
 
You can't break me. I'm Already too broke.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Connaissez-vous Prison Break ?
» .-. I break , I borrow , I live , I lose .-.
» Break It Down [Swann Neige]
» how to break a heart (avery)
» Come, Break Me Down

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
KILLING ME SOFTLY :: les âmes oubliées-
Sauter vers: