Partagez | 
 

 two evils

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: two evils   Mer 26 Avr - 3:43

WYATT BERGMAN
hurt the ones you love the most easily


MORE ABOUT ME
↝ NOM : t'es né belanov, pas très répandu dans les rues pourries américaines, mais bien trop connu au pays, ton pays, celui qui t'as vu naître, qui t'a craché sa haine, son rejet. ici t'es connu en tant que bergman, nom de jeune fille de ta mère, que tu as revêtu en arrivant aux états-unis la première fois. nouveau nom, nouveau départ. ça sonne moins étranger. ↝ PRENOM : mikhail, très répandu dans ton pays natal, bien trop, un parmi tant d'autres. prénom abandonné après ton arrivée à détroit au profit de wyatt. ↝ SURNOM : wyatt, c'est bien assez court. ↝ ÂGE :  vingt-quatre ans que tu foules cette terre à la recherche d'un sens à donner à ta vie. ↝ DATE ET LIEU DE NAISSANCE : né à odessa en ukraine, un quinze février, à des milliers de kilomètres d'ici et tout autant de ton coeur, mais pas dans ton esprit, ville fantôme encore trop présente dans ta mémoire, qui hante tes nuits.  ↝ ORIGINES : t'es ukrainien de naissance, tu resteras ukrainien, avec ce mélange de suédois qui te vient de ta mère, à qui tu dois ton prénom.  ↝ MÉTIER OFFICIEL : les boulots, tu les enchaînes, incapable de tenir en place, tel un nomade, t'es surtout allergique à l'autorité. mécanicien depuis deux semaines, tu sais que tu finiras par lâcher ce boulot, aussi, comme les autres, t'en as pas besoin, au fond. ↝ GANG ET STATUT : t'es pas toujours d'accord avec eux, mais t'as rejoins les merry men, pas longtemps après ton arrivée. ton statut d'agent double t'as permis de te filer partout dans la ville. de te fondre dans la masse pour arriver à ton but. ↝ ORIENTATION SEXUELLE : les hommes. sexe animal, bestial, les corps musclés, l'interdit, l'immoral, pour toi y a que ça de vrai. ↝ STATUT CIVIL : constamment à la recherche de nouvelle proie, tel un chasseur. ↝ SITUATION FINANCIÈRE : t'arrives toujours à t'en sortir quoiqu'il arrive. ↝ AVATAR : diego barrueco. ↝ GROUPE : shotgun.  

↝ CARACTÈRE : telle une eau calme, tu trompes ton monde, un agneau qui avance discrètement dans la bergerie, tu fais ta place dans un monde sans pitié, tu n'attires pas le regard, tu files dans l'ombre, sombre démon au sourire d'ange » dieu aux milles facettes, tu attires la confiance, la sympathie, tu ne laisses personne approcher, pénétrer ton jardin secret, tu le préserves comme un diamant précieux. impulsif, tu passes du feu à la glace en un éclair. » tu fumes beaucoup trop, t'as toujours une clope au bec, ça te donne un style mais ça te calme aussi » t'es toujours en retard, c'est un principe chez toi, être ponctuel c'est pour les looser et t'aimes prendre ton temps » tu ne parles jamais de ta famille, tu t'énerves dès qu'on n'y fais allusion » tu ne fais jamais de sport, à part courir pour fuir, sauver ta peau, ça te soûle et tu n'en a pas besoin, tu manges ce que tu veux, bois trop mais tu gardes le même corps, tu ne sais pas pourquoi, et tu t'en fous carrément, ta santé t'importes peu » tu dors quasiment pas, tes nuits sont trop souvent emplies de souvenirs qui te hantent, tu ne rêves pas, tu fais des cauchemars, tu ne dors pas, tu veilles » protecteur » malin. » impatient » pédagogue » talentueux » froid» infidèle » associable » colérique » impulsif.

Code:
<pris>diego barrueco ;</pris> <nomp>wyatt bergman</nomp>
↝ Ta maison brûle, t'accuses qui en premier ? : probablement toi-même. le poids devient trop lourd, la vie n’a plus de goût pour toi. tu as essayé, tu y as cru mais t’as perdu la partie, t’as échoué. tu ne supportes plus les battements de ton cœur, chaque respiration est douloureuse. un claquement de briquet, une flamme qui danse devant tes yeux, flamboyante, majestueuse. t'as juste à lâcher l'objet qui mènera à ta fin. qui empêchera ton coeur de hurler de douleur. ce doux rêve revient sans cesse, derrière tes yeux clos. douce mort, cruelle fin. t'es trop lâche pour ça. ça reste un songe destructeur, rien de plus.
↝ Toujours en feu, t'as le temps de sauver trois choses. Tu prends quoi ? : ton briquet, tes clopes et ton téléphone. ta vie se résumé à ces trois putains d'objets. rien de plus, rien de moins.
↝ Maintenant que l'incendie est passé, t'as prévu quoi pour te venger ? : tes poings pour cracher ta rage, et ta haine. pour hurler ta douleur. ton corps pour attirer les faibles, dominer le loup, l'user jusque obtenir satisfaction et le jeter comme un jouet avec lequel on a trop joué.
↝ Et le Maire qui dit qu'il veut reconstruire la ville en mieux, tu lui fais confiance à ce barjot ? : pas plus qu'aux autres, tu ne fais confiance à personne ici. si ça l'amuse de faire croire de la merde à tout le monde, soit. tu t'en fous, ta vie est foutue de toute façon, peu importe l'état de la ville. et, au moins ici t'es dans ton élément. pourquoi changer pour une ville où ne régnerait que l'hypocrisie et le mensonge d'un monde meilleur. un mythe non fondé rien de plus. tu l'emmerdes comme les autres ce connard.



2ème partie de la fiche
01. enfant rebelle, besoin de réponse, sur tout, sur rien, pourquoi c'est comme ça, pourquoi pas autrement. des réponses, voilà ce que tu voulais, pas de vagues, de flou, du concret, une explication valable. tu voulais tout savoir, tout comprendre, si jeune et déjà si curieux, sur la vie, sur la société dans laquelle tu vivais, tu voulais la cerner, la disséquer pour en dévoiler tous les secrets enfouis. mais un enfant trop curieux est un enfant gênant, on tente de laisser un peu d'innocence t'envelopper, te préserver de la cruauté humaine, de la société actuelle. cette innocence ne te protégera pas bien longtemps.02. t’es né à odessa, en urkraine. Fils d’un mafieux ukrainien, t’as vécu dans la violence, le sang, la rivalité, la guerre. Tu vivais dans un royaume pourris, environnement empoissonné par l’argent sali, entouré de gardes du corps, des hommes de main, les armes, ton quotidien était une cage dorée. 03. t’as une petite sœur, arrivée cinq ans après toi, sasha, petite princesse des quartiers riches d’odessa, elle a très vite trouvée sa place contrairement à toi, pourtant votre relation a toujours été fusionnelle, elle ne t’a jamais trahis et elle te manque chaque jour depuis ton départ. T’es pourtant resté en contact avec elle. Elle est ton seul lien avec ta famille, ton passé. 04.  ta mère était prisonnière de sa vie dorée, elle était plus comme toi mais n’a pas choisis sa voie. Ton départ l’a beaucoup trop affectée, et c’est ton plus grand regret, à part yelvin. Tu ne voulais pas la faire souffrir, mais tu ne pouvais pas rester, tu étais jeune, trop jeune pour affronter tout ça. 05. tu n’as jamais su ce qui était arrivé à yelvin. Tu avais très vite su que votre relation était risquée, bien trop dangereuse, tomber amoureux d’un employé de la maison belanov, n’était pas la meilleure chose à faire dans ton cas mais, ça ne se contrôle pas, et tu n’as rien venu venir, pourtant tu as chéri chaque moment, jusqu’à la fin. 06. lorsque tu es arrivé à détroit, la première fois, tu as abandonné ton premier prénom et changé ton nom de famille pour adopter celui de ta mère. Très peu de gens, aujourd’hui connaissent ta vraie identité, très peu savent d’où tu viens, connaissent ton passé.


↝ VOTRE PSEUDO : spf, sonia. ↝ PAYS : france ↝ FRÉQUENCE DE VISITE : 5/7 ↝ OU AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? : j'ai couché avec bazzart pour entrer   en vrai j'étais là y a quelques temps mais mon pc m'a lâché et j'ai pas finir ma fiche ni prévenir, je suis so sorry       du coup je reviens aussi vite mon pc réparé   mais avec un autre perso du coup    ↝ T'AS PEUR DE QUOI ? : que stella et toni m'aime plus    ↝ TU MESURES COMBIEN ? : 1m12 les bras levés ↝ UN MOT A RAJOUTER : DU LOVE SUR VOS FACES SALE BOMBASSES. (ça fait pas un mot mais je suis un thug) ↝ CREDITS : flightless bird.


(c) killing me softly / 2017
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: two evils   Mer 26 Avr - 3:44

déposition
UNTIL YOUR HEARTBEAT HURTS NO MORE




odessa, ukraine, dix-huit ans. - tu sens ses os craquer sous ton poing et la satisfaction accompagne la douleur sur tes phalanges. une main se poser sur ton torse pour te retenir. sa main. son regard suffit à te stopper. Tu aurais pu le tuer, tu aurais dû l'achever mais, il t'en a empêché, il t'a évité de devenir un meurtrier, de franchir la ligne, le point de non retour, le chemin vers ta perte. Mais la rage cogne toujours dans ta tête, ton cœur bat trop vite, sa main brûle ta peau malgré ton pull. Mickey, je t'en prie, ne fais pas ça, regarde-moi, mickey regarde-moi putain. Et tes iris dérivent vers lui, et la colère s'évapore en un éclair, tu respires fortement. le sang coule lentement de ta main, tu passes l'autre dans tes cheveux et tu te recules d'un pas, tu abandonnes la partie. Cassez-vous ! La voix de yelvin n'est plus qu'un murmure dans la nuit. Tu sens sa main saisir la tienne et tu te laisses guider. viens, on rentre.
Le claquement de ton briquet brise le silence installé depuis votre arrivée dans son appartement. Tu tires une bouffée et laisse la nicotine faire son effet, les paupières closes. La douleur devenant de plus en plus forte, maintenant que l'adrénaline a pratiquement quitté ton corps. Tu n'es pas comme lui, mickey, t'es pas un tueur. Tu ouvres les yeux pour le regarder. J'ai ça dans le sang, évidemment que je suis comme lui, tu le sais parfaitement, ça n'a sert à rien de se voiler la face. Tu marques une pause pour porter ta cigarette à tes lèvres. Ma vie a été maudite avant même que je vienne au monde. Tu n'oses pas le regarder, tu sais qu'il ne pense pas comme toi, mais vos vies ne sont pas les mêmes, et pourtant des deux, t'es celui qui est le moins à plaindre, mais t'es celui qui le fait le plus. Tu soupires. C'est foutu, yelvin, j'ai pas le choix, je ne gagnerais pas ce combat, ça ne sert à rien de se battre... Tu le sens s'approcher et ton rythme cardiaque accélère légèrement. Sa main se pose sur ta joue. Et moi ? Je n'en vaux pas la peine ? Sa voix se brise et ta carapace se fissure en une fraction de seconde. Tu écrases ta cigarette dans le cendrier et entoure son visage de tes mains, plongeant ton regard dans le sien. Tu es la meilleure chose qui me soit arrivée, sans toi je ne suis rien, ne l'oublie jamais. Tes lèvres viennent s'écraser sur les siennes pour conforter tes paroles. Alors, pour bats-toi pour nous, je t'en prie, ne lâches pas. Tu souris à demi, incapable de lui résister, tu n'as jamais pu le faire. ok. Il dépose un baiser sur ton front. Je t'aime mikhail belanov.

odessa, ukraine, dix-neuf ans. - mikaaa. La voix de ta sœur te réveille en un sursaut. Putain qu'est-ce qu'elle a à gueuler comme ça. Tu balances la couverture, passant une main sur ton visage encore endormi, en te redressant dans ton lit au moment où la porte de ta chambre s'ouvre en un coup. Mika vite, papa va le tuer ! Tu te lèves les yeux écarquillés par la peur. Tu comprends immédiatement de qui elle parle, elle ne serait venue te dire une telle chose que pour une  personne, la seule qui compte vraiment à tes yeux et ta sœur est la seule au courant de ça. Mais tu ne peux pas y croire, tu refuses d'y penser, tu enfiles ton jean et un t-shirt avec une telle vitesse qui manque te tomber, ton corps tremble bien trop. Qu'est-ce qui s'est passé bordel ? Tu suis ta sœur dans le couloir, elle vole presque. Quelqu'un vous a balancé mika, j'en sais pas plus mais grouille tu le connais, tu sais ce qu'il va faire, tu... ses mots deviennent sourd, ton sang bouillonne dans tes oreilles, tu aimerais courir plus vite, tu dévales les escaliers, trois par trois, tu sauterais direct jusqu'en bas si tu risquais pas te briser le crâne sur le carrelage. là. Ta sœur désigne le sous-sol, là où ton père règle généralement ses « affaires » ton cœur s'arrête, tu n'arrives plus à respirer, tu continues ta course contre la montre jusque la salle du fond, la lumière se fait de plus en plus rare mais tu te fiches de te prendre un mur ou quoi, le temps t'es compté, tu le sais. Tu arrives enfin à destination et tu entends une voix, sa putain de voix, un faible rayon de lumière filtre à travers la porte entrouverte. D'une main tu claques la porte qui vient cogner contre le bitume et tu entres dans la salle, ta vison devenus floue par l'effort et la peur, tu sens des bras t'agripper et te retenir d'avancer. Naan pitié, je t'en prie, papa, ne fait pas ça. Tes mots sortent d'un coup, ton visage reflète la peur, tu le supplies du regard. Jamais tu n'as agis de la sorte envers ton géniteur, vos rapports ont toujours été froids et distants, se résumant au stricte minimum. Mais, là pour la première fois de ta vie, tu le regardes comme un fils suppliant son père, tu espères qu'il te verra enfin comme tel mais, tu as très peu d'espoir, tu le vois dans ses yeux. Tu tournes ton regard vers yelvin. Je suis désolé... je t'aime., mais ces mots tu les gardes pour toi, incapable de les prononcer devant eux. tu aimerais aller vers lui mais les gorilles de ton père t'en empêchent. Emmenez-le. Naaan je t'en prie, naan pitié. Tu sens ton corps quitter le sol et voler hors de la pièce, porté par des bras que tu as toujours haïs. tu ne vois plus rien mais le son te parvient toujours. Le coup part alors, ton corps se raidis, ton cri raisonne contre les murs en pierre du couloir. Ton souffle s'accélère, ton coeur cogne trop fort dans ta poitrine, tout devient noir, tu te laisses porter, c'est la fin.

Ton corps est projeté sur le velours de la chaise, tes doigts viennent agripper les bras du siège. T'as des envies de meurtre, de sang, de vengeance. ton sang tape contre tes tempes. Tu ne l'entends pas entrer dans la pièce, ton corps entier respire la colère, et lorsque tu le vois contourner son bureau pour venir s'asseoir face à toi, tel un patron venu annoncer à l'un de ses employés qu'il est licencié. Mais toi, t'es pas l'un de ses larbins, t'es son fils, celui qui l'aurait aimé ne jamais avoir, celui qui fait tâche dans la famille belanov, qui dérange. Tu attends. Tu laisses le silence envahir l'espace, tu ne le regardes pas, tu serais capable de le tuer, là tout de suite avec un simple stylo, ou même de tes propres mains, mais tu ne ferais pas un pas sans être stoppé. Tu sais qu'il réfléchis à ses mots, à la manière dont te parler, pour apaiser les choses, mais tu t'en fous royalement toi, il a été trop loin, il a ruiné ta vie. Tu craques, les mots sortent d'eux-même. T'aurais pu le faire disparaître, t'étais pas obligé de le tuer. Tu ne le regardes toujours pas. T'as les moyens de faire ça, pourquoi tu l'as tué, t'étais pas obligé, pourquoi... putain... pourquoi... tu l'entends soupirer. Laissez-nous. Tu entends les types quitter la pièce. Parfait, ce sera plus simple pour toi de le tuer comme ça. Écoutes mikey. M'appelles pas comme ça putain, pas toi, je te l'interdis ! Il se lève pour venir s'installer près de toi sur son bureau. Je t'appelles comme je veux, ici c'est ma maison, mes règles. Et je ne veux pas de cette merde chez moi. J'ai une réputation à protéger, j'ai un royaume à gérer, et ce n'est certainement pas toi qui va foutre en l'air tout ce que j'ai construis. Les belanov ne sont pas des tapettes, nous sommes des rois, alors comporte toi comme tel ou tu pourrais bien finir comme ta copine. Cette fois tu lèves les yeux vers lui, tu te relèves pour t'approcher de lui, le regard noir de haine. T'aurais dû m'exécuter alors, je préfère crever que d'être ton fils. Tu quittes la pièce à ton tour, t'aurais voulu le tuer mais, yelvin n'aurait pas voulu que tu le fasses et tu lui as fais une promesse, tu comptes bien la tenir. le soir même tu quitteras ton pays natal pour l'autre bout du monde, une destination pas choisie par hasard mais sans but précis. détroit, aux usa.





(c) killing me softly / 2017

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administratrice en folie

≡ à détroit depuis : 20/04/2017
≡ coups donnés : 66

≡ crédit : Moriarty

MessageSujet: Re: two evils   Mer 26 Avr - 8:49

Ohlallallalala
Ce prénom + cet avatar
Je t'aime déjà mon ptit Rebienvenue chez toi, installe toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: two evils   Mer 26 Avr - 8:52

QUE DE L'AMOUR
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: two evils   Mer 26 Avr - 9:29

Citation :
que stella et toni m'aime plus



J'ai du fouiller pour retrouver qui t'étais, mais t'inquiètes t'es toujours chez toi Du coup, si t'as besoin d'aide, faut toujours pas hésiter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
bow down to bb dramaking

≡ à détroit depuis : 08/04/2017
≡ coups donnés : 195

≡ crédit : avatar: milles rêves

MessageSujet: Re: two evils   Mer 26 Avr - 15:18

oooooooooh ptn jsuis trop touché mais t'es qui genre ? nan eeeh désolé j'ai essayé de fouiller mais en fait je savais pas quoi chercher
mais jmen fiche je t'aime même si je vois pas encore bien qui t'étais
j'ai vraiment l'impression d'être odieux mais REBIENVENUE (ça fait gentil ça nan)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: two evils   Mer 26 Avr - 16:00

dzfjzuirfgury
diego
le pseudo
le perso

(re)bienvenue par ici boté
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: two evils   Mer 26 Avr - 16:45

@Sega Holloway, c'est plus fort que toi ( sorry j'étais obligé)
je ne peux que te retourner le compliment là je peux m'installer sur tes genoux ?  merci

@Echo Vlaesper, PIRE TOI JE VOULAIS TON PRE-LIEN FUCK. j'ai pas été assez rapide DU LOVE SUR TOI.

@Stella Branwell, ouai j'avoue je laisse pas beaucoup d'indices merci mon chat  du coup j'ai mon perso, faut que je finisse sa fiche quoi, je voulais pas poster sans rien hier, voua aimez pas j'sais bien

@Toni Osminin, j'étais jax mon canard aaan je t'aime aussi je saurais me faire pardonner merci

@Noora Pettersen tout pareil, damn. MERCI

du love sur vous les chats  
Revenir en haut Aller en bas
avatar

≡ à détroit depuis : 24/04/2017
≡ coups donnés : 20

≡ crédit : paradis perdvs.

MessageSujet: Re: two evils   Mer 26 Avr - 17:04

aaaaaaaaaaaah jax ah content de te revoir ui
bah du coup il nous faudra un lien t'connais l'adresse du pieu de toni
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: two evils   Mer 26 Avr - 17:12

ooh damn t'as fais ton dc je meurs là je connais ouai je vais surtout retrouver la chemin vers ta boite mporne dans pas longtemps
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: two evils   Mer 26 Avr - 20:22

"pas beaucoup d'indice" t'en laisses pas du tout meuf

bon, du coup, pour moi c'est bon, mais j'ai donc une question par rapport au gang. un agent-double chez les MM, c'est en fait un Lost qui se fait passer pour un Merry Men. Du coup, il serait plutôt membre chez les Merry Men qui est infiltré chez les Lost ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: two evils   Mer 26 Avr - 20:43

ouai c'est ça que je voulais dire il est infiltré chez les lost pour le compte des MM
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: two evils   Mer 26 Avr - 20:46

tu es validé(e)
tu es maintenant officiellement un membre de KILLING ME SOFTLY.




Alors c'est bon, bon, bon pour moi
Déjà, je suis contente que t'aies fini ta fiche et que t'aies décidé de revenir parmi nous
puis j'ai pas commenté mais Diego est un dieu, ok
Sinon pour Yelvin: COMMENT C EST TRISTE En vrai, je kifferai trop trop trop que Yelvin se retrouve à Détroit aussi en ayant changer de nom aussi et qu'il en veuille trop à Mickey de l'avoir abandonné (et mieux, qu'il soit chez les Lost en plus )
Bref, t'es perf et on t'aime toujours




Maintenant que le plus chiant dur est fait, tu peux aller ouvrir une fiche de rp pour qu'on vienne te harceler de demandes (ouais, on est un peu agressif par ici, sorry). Si tu es tellement impatient(e) de jouer, tu peux aller consulter la liste des rp libres, en choisir un au hasard et y répondre. Ou tu peux en ouvrir un toi-même et aller le recenser dans le même sujet ! Si tu le souhaites, tu peux créer des pré-liens ou demander à avoir un lien avec un des prédéfinis du forum. Pour ça, il suffit d'envoyer un MP à Stella ou Johanne. D'ailleurs, si tu as le moindre problème, n'hésite pas à aller les voir (elles sont cools, promis).
Et enfin, n'oublie pas de t'amuser sur KMS, on est quand même là pour ça ! Si tu t'ennuies intensément, y a le flood qui est là pour toi et je suis certaine que tu trouveras quelqu'un sur la chatbox (parce que les admins n'ont pas de vie), sois pas timide et viens nous dire bonjour (bonsoir hein, on est pas raciste de la nuit) !

Bon jeu ♥



(c) killing me softly / 2017

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: two evils   Mer 26 Avr - 20:50

ouai désolé je suis un boulet j'ai oublié de prévenir

AZY SPOILE PAS MON PRE-LIEN TOI tu crois quoi que je vais le laisser au placard le mec

merci mon chat tu gères
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: two evils   Mer 26 Avr - 20:53

BAH ON SAIT JAMAIS @Noora Pettersen elle a laissé son amour et elle a fait "yolo bitch i'm out" (bon pas vraiment, mais elle l'a laissé au placard )
Breeef, j'ai hâte de voir ça
Revenir en haut Aller en bas
 
two evils
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Comment peindre son armée evils-sunz ?
» Besoin d'avis sur schema pour mes futurs evil sunz
» Ma petite WAAAGH Evil Sunz
» liste d'armée evil sunz

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
KILLING ME SOFTLY :: les âmes oubliées-
Sauter vers: