Partagez | 
 

 OUR NAME IS OUR VIRTUE ► colade

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Administratrice en folie

≡ à détroit depuis : 30/03/2017
≡ coups donnés : 334

≡ crédit : angie

MessageSujet: OUR NAME IS OUR VIRTUE ► colade   Sam 15 Avr - 22:51

I
l était quoi, deux heures ? Trois heures du matin ? J'avais chaud. J'avais froid. Je me retournais sous mes couettes. Impossible de dormir, j'ai pas envie de dormir. Je sais pas, je veux pas. Je m'étire, je donne des coups de pieds dans tous les sens. J'ai pas enviiiie de dormiiir. Je suis pas fatiguée. J'aurais pas du faire cette sieste cette après midi. En même temps, j'avais rien à faire. Et encore une fois, Cole était parti et m'avait laissée toute seule. Des fois il me dit de pas sortir car c'est, je cite, pas très safe dehors. Moi je connais Detroit par cœur, je crains rien. Je sais pas pourquoi il raconte des conneries des fois. Pour se donner un air j'imagine. Mais de sa faute j'avais siesté. Et du coup j'étais bien réveillée là. Et j'avais envie de danser. J'avais envie de sauter dans tous les sens.

Du coup j'me lève. Je m’apprête à sortir de ma chambre puis m'arrête. Je lis l'heure sur mon téléphone. 2h43. Je fronce les sourcils. Qui a décidé exactement que les lettres seraient plus importantes que les chiffres hein ? Pourquoi on écris pas avec des chiffres plutôt que des lettres. Réveillez vous Amérique, on nous a menti. Et vous savez qui est d'accord avec moi ? Cole.

Alors je me faufile sans un bruit jusqu'à sa chambre. Il est là, il dort paisiblement. Ce serait dommage de le réveiller. Tel un chat agile je me faufile. J'hésite entre me faufiler sous sa couette et lui hurler dans l'oreille ou lui sauter directement dessus. Le choix est dur putain. Je sais pas. Je soulève la couette et me glisse dessous. Plus ou moins discrètement je suis à côté de lui. Grande respiration. « COOOOOLEEEE »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: OUR NAME IS OUR VIRTUE ► colade   Lun 17 Avr - 18:56

Je sursaute. Putain, il se passe quoi ? C'est Hiroshima ? Une bombe nucléaire ? Ou pire encore ... Y a plus de bacon ? J'ai les yeux à peine ouvert lorsque je redescends doucement de mon nuage. C'est Adelaide, cette folle, qui s'est glissée dans mon lit. Je souffle pour reprendre mes esprits. Elle est tarée, elle. Je comprends pas pourquoi je vis avec elle. Je la regarde et je peux voir, même dans le noir qu'elle est trop fière d'elle. Je soupire en me passant la main sur mon front. « Qu'est-ce que tu veux ? » que j'arrive à articuler, la bouche sèche. J'étais en train de rêver que je partais avec Dora et sa grosse tête pour aller défoncer quelqu'un, sauf qu'elle ne m'écoutait pas. Je vous jure, je crois que derrière son sourire de copine, Dora l'Exploratrice, elle m'aime pas. Elle aime pas mes cheveux de toutes les couleurs peut-être. Ou peut-être qu'elle m'aime pas parce que je suis pas un animal et que Dora, à part son cousin à la con, le Diego là, elle parle avec un singe, une vache, un gnome ... Bah excuse-moi, Dora, de ne pas être une créature mythique ou de ne pas être un animal ... On ne peut pas tout avoir dans la vie. Moi aussi, je parle aux animaux et c'est pas pour ça que je renie toute la race humaine. Voilà, je viens de comprendre, en fait, Dora, c'est une raciste de l'humain. Ouhhh, la connasse.

Je me frotte les yeux. Je baille. Merde, j'étais pas préparé à ça. Est-ce que c'est le matin déjà ? Je lève les yeux vers le radio-réveil sur ma table de nuit, il affiche six heures de l'après-midi. Ah ... Ouais, j'avais oublié qu'il était jamais à l'heure depuis que je l'avais balancé dans les escaliers. Je le garde pour faire genre que je suis quelqu'un de responsable qui se réveille avec une machine. « C'est l'heure du p'tit déj ? T'as fait du bacon et des toasts ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administratrice en folie

≡ à détroit depuis : 30/03/2017
≡ coups donnés : 334

≡ crédit : angie

MessageSujet: Re: OUR NAME IS OUR VIRTUE ► colade   Mar 18 Avr - 10:21

J
e suis trop fière de moi, je suis sûre qu'il va sursauter et peut-être même toucher le plafond tellement il va avoir peur. Je suis un vrai ninja vous voyez, je dois être un peu chinoise au fond. Je devrais partir dans le premier avion et me faire enseigner l'art d'attraper des mouches avec des baguettes chinoises. Je me ferais un chignon tout serré au dessus de la tête et je parlerais avec un accent asiatique. Et je pourrais courir super vite et sur les murs en plus. Et entre nous, m'habillez en noir, ça me gène pas trop. Sur, je préfère les couleurs violentes qui agresse la rétine mais le noir c'est pas dégueu. « Qu'est-ce que tu veux ? » Je boude. Il a même pas eu vraiment peur. Il est pas drôle des fois Cole je vous jure.

« J'arrivais pas à dormir, je m'ennuyais... » Je fais ma petite voix de malheureuse. Trop triste l'Adelaide, je vous jure.  Je l'attrape par le bras et l'agite dans tous les sens. Je sais même plus pourquoi je l'avais réveillé. Mais je suis sûre que j'avais une bonne raison. J'ai toujours une bonne raison pour le réveiller. Et puis, imaginons y'avait un incendie au même moment hein ? Je lui ai sauvé la vie. Qu'est-ce qu'il ferait sans moi je vous le demande. « C'est l'heure du p'tit déj ? T'as fait du bacon et des toasts ? » Je gonfle mes joues.
« Nan. » Je le lâche et croise les bras, mécontente de la tournure des choses. Je m'attendais à qu'il se lève et qu'il saute en l'air en mode trampoline sur son lit avec moi. Mais non, msieur est trop occupé à vouloir manger. « C'pas l'heure de manger. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: OUR NAME IS OUR VIRTUE ► colade   Mar 18 Avr - 18:29

Elle me dit qu'elle s'ennuyait. C'est typique d'Adelaide, c'est un p'tit bébé qui fait pas ses nuits donc elle vient faire chier le monde. J'avoue, je fais pareil parfois, mais le plus souvent, c'est elle. En plus de tout ça, elle me dit qu'elle a pas préparé de p'tit déjeuné. « Je suis choqué et déçu. » Je croise les bras sur mon torse aussi. « Ca fait pas le petit déjeuné, mais après ça s'appelle amie. » Je décroise les bras pour faire des guillemets dans l'air quand je dis le mot "amie". Puis je les recroise. Je boude presque aussi bien qu'elle depuis qu'elle m'a appris la technique. C'est comme ça depuis qu'on se connait avec Adelaide, on partage tout, de nos devoirs, à nos bonbons jusqu'à nos cartes pokémon, mais pas le bacon. Le bacon, c'est sacré, c'est divin, c'est au-dessus de tout. Je lui jette un regard du coin de l'oeil à la blonde. Elle râle, la sale gamine. Je lui donne un coup de coude pour tester la température. C'est comme une dinde, Ade, faut lui parler à point. « Tu veux faire quoi alors ? » Je lui redonne un coup de coude pour la faire réagir. Si je la secoue pas un peu, elle va faire du boudin toute la journée ou toute la nuit, je sais toujours pas quelle heure il est.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administratrice en folie

≡ à détroit depuis : 30/03/2017
≡ coups donnés : 334

≡ crédit : angie

MessageSujet: Re: OUR NAME IS OUR VIRTUE ► colade   Jeu 20 Avr - 9:34

A
vec mes yeux lasers, je le défie de bouder plus que moi. Je suis la reine boudeuse en chef, et j'ai mes raisons. Il veut manger et finir obèse, c'est pas ma faute si je veux l'entretenir un minimum. Je me balade pas une dinde de Noël qu'on engraisse non mais oh. S'il devient obèse, je suis sûre à 500 pour cents qu'il finira seul. Et c'est triste. Car quand il sera marié et ben on habitera super heureux les trois dans une jolie maison avec sa femme. « Je suis choqué et déçu. » Il croise les bras. Attendez... Il croise les bras ? Il s'est pris pour qui là oh ? Il utilise mes propres techniques contre moi-même ? On apprend pas à une vieille poule à faire la grimace. Ouais. Ouais c'est ça l'expression.

Je plisse les yeux. « Ça fait pas le petit déjeuné, mais après ça s'appelle amie. » Je crois il m'a pris pour sa bonne en fait. Ça doit être ça. Il a cru que vu qu'il était le plus intelligent de la pièce, bah obligé moi je devais le nourrir et lui faire des smile comme s'il était le king ici. J'devrais l'étouffer avec son propre coussin. Il me donne un coup de coude et j'ouvre la bouche, trop choquée pour produire un son. Et en plus il me frappe. Mais je sais pas pourquoi j'habite avec lui ? Il remet en question notre amitié tout les jours j'vous jure. Every single day. Je crois que je vais partir, loin d'ici, j'vais faire ma valise, m'envoler dans les cieux et partir super loin. Et lui il sera en train de pleurer et moi je rigolerais en le montrant du doigt et... « Tu veux faire quoi alors ? » Il me redonne un coup de coude et je souris.

J'suis heureuse. Je me couche perpendiculaire sur lui et bas des pieds, j'suis heureuse comme un ptit poisson. « Et si on faisait semblant d'être des poissons ? Ou des méduses ? On part en aventure ? On chante des chansons ? J'veux pas dormir... » Je roule sur le côté le laissant respirer et sourit de toutes mes dents. Balance balance n'importe quoi, moi je te suis.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: OUR NAME IS OUR VIRTUE ► colade   Mar 25 Avr - 13:55

C'est une gamine, Adelaide. C'est une gamine, putain. Je la connais depuis que j'porte des couches et depuis ce jour-là, je subis son trop plein d'énergie incessant. J'suis hyperactif, mais avec elle, j'ai absolument pas le droit de dormir. Avec elle, j'dois être au garde à vous toutes les heures de la journée, si pas plus en fait. Sauf que techniquement, c'est pas possible vu qu'il y a que vingt-quatre heures dans la journée, ça peut pas être plus. C'est la science qui la dit, donc la science a raison, non ? enfin, si j'devais recréer une planète, j'ferai des journées plus longues parce qu'au final, vingt-quatre heures, c'est pas assez dans une journée. Parce que si j'dois jouer avec Adelaide pendant vingt-quatre heures, je dors quand, moi ?  Me faudrait, j'sais pas trop, peut-être trois heures en plus ? Histoire qu'au moins je puisse faire une sieste, quoi. Les siestes, c'est le bien. Les siestes, c'est doux. La douceur, c'est bien aussi.

Je la vois sourire et je sais qu'elle râle plus parce que râler et sourire, ça serait sournois comme comportement quand même. Elle me propose de jouer aux poissons ou aux méduses, mais j'suis pas trop convaincu. Comprenez-moi, on a fait ça juste avant de dormir, faut varier les plaisir un peu. Je fais la moue en réfléchissant.  Réfléchir, ça fatigue l'esprit, c'est difficile parfois, surtout quand Ade, elle parle et elle parle et elle parle. Elle s'arrête jamais. Adelaide, c'est un robot, en fait, mais on a oublié le bouton off sur son front. Quoique, me connaissant, je l'éteindrais et sans faire exprès j'arriverai plus à la rallumer. Du coup, un bouton off, c'est peut-être pas une bonne idée en fait. Elle propose de chanter des chansons. Hmm, c'est vrai que ça fait longtemps qu'on a plus fait de musique ensemble? Faut que vous sachiez que j'ai des talents. Enfin, en plus d'être beau et fort, j'veux dire. Je ne suis pas qu'un physique, vous m'prenez pour quoi ?! Donc, j'disais, j'ai des talents artistiques. J'suis le roi de la batterie-casserole. La batterie-casserole, c'est quoi ? C'est quand j'prends des casseroles et des poêles pour en faire une batterie. Ça marche pas mal, j'trouve que c'est harmonieux comme son. « Tu veux qu'on aille faire un concert gratuit dans le centre-ville puis qu'on doivent s'enfuir comme des tarés quand y a la police qui débarque ? » Faut savoir aussi que chaque fois qu'on le fait, y a la police qui débarque pour tapage nocturne ou pour dérangement sur la voie publique. J'suis choqué de comment on dénigre notre art, mais bon, les artistes sont toujours incompris, du coup j'comprends qu'on me comprenne pas, vous voyez ? « Oh, attends, j'ai mieux ! » Je claque des doigts, trop fier de mon idée phénoménale. « Et si on y allait ... déguisé ?! » Je lui souris, complètement illuminé par mon idée. « Je sais qu'on a pas de déguisement ici, mais c'est ça qu'est drôle, tu vois ? On peut prendre ce qu'on a à la maison pour créer des costumes de ouf-malade, tu vois ? » J'enfonce mon doigt dans ses côtes. « Hein, tu vois ? Tu vois ? Tu vois ? » Moi aussi, j'suis un gamin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administratrice en folie

≡ à détroit depuis : 30/03/2017
≡ coups donnés : 334

≡ crédit : angie

MessageSujet: Re: OUR NAME IS OUR VIRTUE ► colade   Mar 2 Mai - 17:05

J
e le regarde en souriant, prête à le suivre n'importe où. Sans déconner, Cole, je le suivrais jusqu'au bout du monde. Si demain il me disait on déménage, je lui dirais ok. Je me pose pas des questions, je le connais depuis que je suis sortie du ventre de ma mère, j'ai tellement confiance en lui que je sais pas. C'est ouf. C'est Cole et je sais qu'il a toujours un truc cool à dire ou à faire. Je l'admire en vrai mais faut pas lui dire, après il prendra la grosse tête. Cole c'est ma famille, c'est mon attache, c'est une espèce de gros ours bruyant qui m'occupe. Je serais super triste sans lui. Ensemble, on sauve le monde contre le mal et on emmène les gens en vacances. On est trop cool en vrai. « Tu veux qu'on aille faire un concert gratuit dans le centre-ville puis qu'on doivent s'enfuir comme des tarés quand y a la police qui débarque ? » Mon sourire s'élargit. Il a trop une bonne idée j'suis trop contente.

En plus il fait nuit et genre quand il fait nuit j'trouve le bruit il sonne  pas pareil. C'trop cool. Je roule pour m'accrocher comme un koala à son bras.« Oui oui oui. » Je suis genre trop contente j'vous jure. « Oh, attends, j'ai mieux !» Il claque des doigts et j'ai les yeux qui se mettent à briller. Oh mon dieu. Genre, une merveilleuse idée ? J'suis sûre. De ouf. «  Et si on y allait ... déguisé ?! » J'écarquille tellement les yeux que pendant quelques secondes j'ai peur que mes yeux tombent. Il est génial. Je joins mes deux mains ensemble pour faire une prière silencieuse. « Yiiiih. » «  Je sais qu'on a pas de déguisement ici, mais c'est ça qu'est drôle, tu vois ? On peut prendre ce qu'on a à la maison pour créer des costumes de ouf-malade, tu vois ? » Il m'enfonce son doigt dans les côtes et je me tortille comme une anguille pour l'échapper. Je lui lâche le bras et me lève, me dressant sur son lit telle une conquérante.

Je met ma main en visière au dessus de mes yeux, cherchant un objet qui pourrait me servir comme déguisement. « Je pourrais être une femme astronaute ! » Je saute au dessus de lui et attérit sur le sol avec grâce avant de choper sa seule et unique cravate pour la noue autour de ma taille. « Ou un renard avec une queue noir !» Je fais deux trois pas de danse, virevoltant dans la chambre de Cole. Je tombe sur une couverture polaire bleue et l'attrape avant de sauter sur Cole et l'entourer de la couverture. « Et toi tu pourrais être le génie dans Aladdin !»



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
OUR NAME IS OUR VIRTUE ► colade
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A weak state by the non-virtue of our constitution?
» Résultat d'un sondage virtuel des 100 jours de Martelly
» Company with honesty is virtue, vices to flee; company is good and ill but every man hath his free will the best ensue. [PV Iconis, Drakeys et Meya.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
KILLING ME SOFTLY :: les poésies perdues-
Sauter vers: